Stade Rennais : Une histoire en rouge et noir










En partenariat avec amazon.fr

1961, après six ans de présence à la tête de l'équipe professionnelle, Henri Guérin quitte le poste d'entraîneur du Stade rennais pour Saint-Etienne. Henri Guérin aura été un des grands joueurs de Rennes, il aura porté les couleurs rennaises durant treize saisons. Il sera remplacé par Antoine Cuissard.

Le président Girard est ambitieux pour Rennes, le club s'est doté d'infrastructures de haut niveau et souhaite maintenant avoir des titres.

Doucement mais sûrement, le SRUC devient une bonne équipe de l'élite. Loncle, Dubaël, Cardiet apporte de la stabilité à l'équipe.

En 1964, l'entraîneur Cuissard annonce son départ, pour le remplacer Girard fait appel à un certain Jean Prouff. Débarque également du Red Star, le buteur Rodigheiro et le gardien havrais Lamia.

La saison d'après (1964-1965) le Stade rennais remporte la Coupe de France en battant en final Sedan 3-1, à l'issue d'un match à rejouer, le premier s'étant soldé par un match nul 2-2.

Le retour en Bretagne fut triomphal. M. Fréville, député-maire de Rennes dira : « Rennes a explosé de joie en apprenant votre succès. L'ambiance que nous vivons aujourd'hui me rappelle celle de la libération ». Le SRUC termine également le championnat à la 4e place avec la meilleure attaque.

La saison 1965-1966, Rennes joue la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe. Les « Rouge et Noir » sont éliminés par le Dukla de Prague au premier tour (2-0, 0-0). Le SRUC termine à la sixième place du championnat et échoue en huitième de finale de la Coupe de France face à Reims. D'autres excellents joueurs font leur apparition, Rico, Garcia, Floch...

1966-1967, le SRUC réalise de nouvelles performances en Coupe de France. Les Rennais parviennent en demi-finale (défaite face à Sochaux 0-0, 3-4).

L'année suivante, Rennes réalise un recrutement judicieux : Sylvester Takac, Cosnard, Kerbiriou,Kéruzoré, Lenoir, Aubour, Naumovic font leur apparition au sein du club.

En 1969, les finances du club sont au plus mal et le bilan des dix premières journées est catastrophique : une victoire, deux nuls et sept défaites. Progressivement Rennes relève la tête et s'offre même un nouveau brillant parcours en Coupe de France. Les partenaires d'Aubour s'inclinent de peu en demi-finale face à Saint Etienne 0-1 et 1-1.

Douze mois plus tard, avec une équipe pratiquement identique, Rennes réalise une nouvelle fois un superbe parcours en Coupe de France. Le SRUC élimine Monaco puis Marseille en demi-finale avec une séance de penalty qui a fait de Marcel Aubour le héros de toute la Bretagne. En finale Rennes est opposé à Lyon.

Les hommes de Jean Prouff remportent une nouvelle fois la Coupe de France grâce à un penalty de Guy. Rennes confirme son statut d'équipe de coupe.

Saison 1969-1970


la suite...

Saison 1968-1969


la suite...

Saison 1967-1968


la suite...

Saison 1966-1967


la suite...

Saison 1965-1966


la suite...

Saison 1964-1965


la suite...

Saison 1963-1964


la suite...

Saison 1962-1963


la suite...

Saison 1961-1962


la suite...

Saison 1960-1961


la suite... 1